25 sept. 2017

C'est lundi, que lisez-vous? #12


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Galleane de BlogGalleane. On répond chaque Lundi à trois petites questions.
  1. Qu'ai-je lu la semaine passée?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
  3. Que vais-je lire ensuite?

Mes lectures du 18/09/17 au 24/09/17 : 


On commence par les coups de cœur! J'ai enfin découvert Patrick Ness grâce au roman "A Monster Calls" ; tellement d'émotions ressenties... ça parle avant tout de la perte d'un être aimé mais il y a également des histoires qui paraissent un peu comme des morales. Je recommande fortement! 

Un peu de poésie avec "The princess saves herself in this one", pas toujours évident de parler d'un recueil comme il faut donc je préfère vous dévoiler un passage que j'ai adoré :

"once upon
a time,
the princess
rose from the ashes
her dragon lovers
made of her
&
crowned
herself
the mother-fucking
queen of
herself.

- how's that for a happily ever after?" 


On termine les cdc avec "Nous sommes tous des féministes" comment vous décrire mon ressenti?! Lisez-le, écoutez la conférence, #fandechimamanda ; c'est une pépite! 


J'ai aimé... 
(Je ne commente pas toujours mes lectures mais vous pouvez parfois retrouver mes avis sur ma page Livraddict) 



Je bouquine :
Camden, tome 1 : Un murmure de voix

Synopsis :
Je m’appelle Humphrey. Simplement Humphrey. Ce soir-là, j’ai perdu mon travail en voulant sauver un ahuri qui prétendait pouvoir communiquer avec l’au-delà. Par curiosité, je l’ai ensuite suivi dans l’une de ses aventures, et devinez quoi ? Le gamin disait vrai.

La famille Flemington, s’étant vue affligée de la disparition de leur fils et de la mort de leur bonne, ne se doute pas que cette dernière est bien présente, ni qu’elle sait ce qui est arrivé à leur bambin. . .

Et après : 
Synopsis:
Vous vous réveillez, le corps couvert de sang et l’esprit confus, dans un bâtiment abandonné, aux fenêtres condamnées et aux issues verrouillées. Pourquoi vous trouvez-vous ici, quel est cet endroit et comment vous en échapper ?

Un ennemi invisible, qui semble rôder à proximité, vous laisse des messages et des indices mystérieux, en rapport avec votre passé.
Pour survivre et comprendre les raisons de votre enlèvement, vous devez franchir les nombreuses zones qui vous séparent de la sortie, tout en élucidant les énigmes placées sur votre chemin.

À la frontière du roman et du jeu de rôle, Transe est un thriller où vos décisions influencent le déroulement de l’histoire et sa conclusion.

Parviendrez-vous à atteindre la dernière porte ?



Et vous?
Belle semaine!

17 sept. 2017

La maison bleu horizon, Jean-Marc Dhainaut


Je tiens à remercier les éditions Taurnada pour ce SP ainsi que la confiance accordée.

Mon avis :

C'est assez difficile de parler de ce genre de roman sans créer de spoiler et en utilisant les mots adéquats. Après avoir retourné la question pendant un sacré bout de temps, je me suis dis que j'allais simplement vous en parler comme je le ferai à un ami. Commençons donc par (selon moi) le public ciblé : Si vous aimez les romans de Shirley Jackson ou le film Rose Red (LE classique du genre), ce roman est fait pour vous! Il est également parfait pour la PAL d'Halloween ou les soirées d'automne.

La maison bleu horizon est l'histoire d'une famille à qui il arrive des choses étranges, le mari est en déplacement et demeure injoignable (comme par hasard tiens!), le fils développe soudainement une peur maladive du feu, la mère de famille commence doucement mais surement à péter les plombs, la fille essaye de faire bonne figure mais se rend bien compte que les choses clochent... Un jour, Hélène (la mère de famille) entend une émission de radio dont l'invité est Alan Lambin, un enquêteur spécialisé en phénomènes paranormaux et décide de le contacter.

Même si le roman nous narre une famille qui fait face à des événements pour le moins inquiétants, j'entends par la des pleurs dans le grenier, une ancienne horloge qui s'arrête chaque jour à la même heure, etc. c'est surtout le personnage d'Alan Lambin qui a retenu mon attention dès les premiers chapitres. C'est un homme charismatique et réfléchi, l'émission de radio qu'entend Hélène au début du roman m'a d'ailleurs captivée, c'était bourré de détails, j'avais l'impression d'écouter un podcast, je me suis vraiment prise au jeu.

L'auteur arrive avec brio à nous faire découvrir le portrait d'une famille tout ce qu'il y a de plus ordinaire, celui d'un enquêteur spécialiste en phénomène de hantises mais également à nous faire voyager dans le passé grâce à des anciennes photos et lettres découvertes, il ajoute beaucoup de descriptions des lieux, ce qui permet au lecteur de se situer aisément ainsi que des explications concernant le paranormal, j'ai donc eu l'impression de faire parti de l'enquête et pour être honnête, il est assez rare que je sois dans cet état d'esprit en lisant une histoire.

Je me suis posée pas mal de questions au fur et à mesure de ma lecture, j'étais aussi perplexe qu'Alan! Je voulais à tout prix découvrir le fin mot de l'histoire et je dois dire que j'ai été bluffée par le final! L'auteur à su écrire un roman complet, avec une trame qui tient la route et qui ne manque pas de nous étonner.

En bref : J'ai ressenti énormément d'émotions au fil de ma lecture et pour cela, je le remercie. C'est un coup de cœur et j’espère que vous avez maintenant envie de le découvrir! J’espère avoir l'occasion de lire son autre roman.

Citation favorite :

"Le hasard ? Mais cela n'existe pas le hasard, sourit Alan. Croire au hasard, c'est croire que Stonehenge est le fruit de quelques hommes qui ne savaient pas quoi faire de quelques grosses pierres, et qui les ont posées là, comme ça, pour s'en débarrasser. Même le résultat d'un simple jet de dès n'est pas dû au hasard. Il dépend d'une équation : la position des dès dans votre main avant de les jeter, de la hauteur depuis laquelle ils tombent, de la force avec laquelle vous les lancez, de la surface sur laquelle ils vont rebondir et des éventuels obstacles qu'ils vont rencontrer. Quiconque saurait calculer tous ces facteurs physiques et mathématiques, saurait prédire le résultat des dés."

Ma note :

18 / 20

Les liens utiles : 

Les éditions Taurnada

8 sept. 2017

L'art de la mort, tome 1 : La jeune fille triste un peu sur ta gauche, Gabriella Bozzano


Je tiens à remercier l'auteure pour ce SP ainsi que sa confiance.

Mon avis :

Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en débutant ma lecture... certainement pas à ça en tout cas! Il y a de la noirceur, de l'ignorance, des relations malsaines, des âmes brisées,... C'est le genre de bouquin que j'aurais pu acheter dans une librairie. Mon premier de l'auteure et certainement pas le dernier.

Entre adultère, kidnapping, viol et suicide, l'auteure nous décrit une partie des horreurs de ce monde et si certains propos peuvent heurter la sensibilité des lecteurs, ils n'en restent pas moins percutants et incisifs, ils se frayent un chemin dans votre esprit. Le quotidien de plusieurs personnes, leurs pensées, leurs faiblesses. Portrait d'une femme de l'ombre, d'une épouse meurtrie,... Le récit est bien travaillé, il n'y a pas de longueurs inutiles et la tournure des phrases pousse à la lecture.

Quand le personnage de la première nouvelle parle de la souffrance, "A chaque nouvelle épreuve, on se relève en se disant que, la prochaine fois, on ne refera pas la même erreur, que notre réaction sera différente, que les gens seront différents." on se reconnait. On suit la journée de Chrystal, une adolescente bousillée par la vie, qui endure la douleur et qui avance par habitude, elle est brisée. On essaie de comprendre son calvaire tout en sachant que c'est impossible. On entrevoit une infime lueur d'espoir... puis la cadence infernale reprend, on enchaîne les nouvelles, on épie les personnes qui gravitent autour de la jeune fille un peu triste, on prend un sacré coup au cœur.

Je n'ai qu'un seul point négatif : Chrystal est un peu trop relayée au second plan. Oui, elle est bien le fil conducteur du recueil, il n'y a pas de soucis sur ce point, mais l'épilogue se passe quelques années plus tard, il y a de grosses part d'ombres sur ce qui a pu se passer durant ce laps de temps. Le lecteur ne peut que laisser son imagination dériver. C'est un choix de l'auteure, qu'évidemment je respecte mais il me manque quelque chose pour que ma lecture soit complète.

Et vous, l'auriez-vous sauvée? 

Citation favorite :

"Une famille que vous avez meurtrie, brisée.
Une famille unie par le silence des cœurs

Vous ne vous sentez pas coupable." 

Ma note :

15 / 20

Les liens utiles :