28 juin 2017

L'Ombre du papillon, Marilyse Trecourt

Je tiens à remercier l'auteure pour ce SP et sa confiance ainsi que SimPlement !

"Avez-vous déjà eu envie de remonter le temps pour réparer vos erreurs, effacer la parole malencontreuse que vous n’auriez pas dû prononcer, oser aborder cet inconnu que vous ne reverrez plus, reposer ce verre qui vous a fait perdre le contrôle de votre voiture, accorder plus d’attention aux êtres que vous aimiez avant qu’ils ne disparaissent ?"

Autant vous dire qu'après avoir lu le synopsis, j'avais vraiment hâte de débuter ma lecture...

Mon avis :

Pari audacieux pour l'auteure! Thomas a 38 ans et une vie bien rangée, il est marié, a deux filles et un job. Vingt ans plus tôt il a perdu sa grand-mère. Lorsqu'un drame survient dans sa vie, il se rend à l'ancienne maison de famille, en passant les portes du salon, il se retrouve en 1995 : L'année de ses 18 ans! Il revit les obsèques de sa grand-mère. Imaginez sa stupéfaction lorsque que le fantôme de celle-ci lui propose de réécrire sa vie. Il a vingt ans pour faire d'autres choix, ensuite il reviendra ici et devra choisir entre reprendre le cours de son ancienne vie ou continuer la nouvelle.

J'ai vraiment apprécié le choix de l'auteure concernant les chapitres ; le roman s'étale des 18 ans de Thomas à ses 38, chaque chapitre est consacré à une année. Le texte est bien travaillé, il n'y a pas de longueurs inutiles et le vocabulaire est adéquat. Il y a aussi un gros travail de recherches effectué, n'oublions pas que Thomas vient de 2015, cet homme qui se retrouve dans son corps d'ado, avec sa vie entière en tête, les progrès de la médecine, les événements politiques, etc. doit se souvenir de ce qui se passait en 1995! Ne pas en dire trop, ne pas faire d'erreurs... 

Je n'ai pas été sa plus grande fan tout de suite... je me demandais comment il pouvait faire pour oublier ses enfants si facilement?! Car si au départ il n'a que ses filles en tête, le manque s'estompe peu à peu. J'étais parfois en désaccord avec ses pensées et ses décisions. C'est là ou on voit que l'auteure n'en est pas à son coup d'essai, son roman est entraînant, on s'identifie aux personnages, on partage les épreuves. J'ai malgré tout fini par éprouver de l'empathie pour lui, adolescent il ne voyait pas les choses comme un homme, il n'avait pas assez vécu, maintenant il découvre les failles, les secrets, il tente de réparer les injustices et de resserrer les liens familiaux. 

Il ne se contente pas seulement de réécrire sa vie, le roman ne tourne pas qu'autour de lui. Nous découvrons également ses amis, nous apprenons les épreuves qu'ils ont traversées. Thomas essaie de rectifier le tir sans pour autant changer leurs vies entières. C'est un personnage qui s'affirme au fil des pages, gagne en confiance et prend conscience de la réalité. 

Je ne peux pas vraiment vous parler des événements relatés dans ce roman, je ne veux pas vous spoiler. Je n'avais pas pensé à cette fin. J'ai été agréablement surprise par la tournure de l'histoire et dans le fond, ça paraissait tellement logique. C'est un roman qui fait réfléchir, qui n'aimerait pas revenir en arrière? On ne peut pas s’empêcher de lire, on veut découvrir en même temps que Thomas, les conséquences de ses nouveaux choix.

Citation favorite :

"Aujourd'hui, je me sens plus fort et confiant que je ne l'ai jamais été. Je ne m’embarrasse plus de freins, de peurs, d'interdits. J'avance, j'ose et je fais. Sans même me demander pourquoi je n'ai pas essayé de changer avant. L'avant ne m'intéresse plus, "seul le présent compte" comme elle me le répète."

Ma note :

17 / 20

Les liens utiles :

17 juin 2017

Clara au Guatemala: l’odyssée glamour d’une apprentie globetrotteuse, Sophie Rouzier


Je tiens à remercier l'auteure pour ce SP et sa confiance ainsi que SimPlement ! 
(Je suis ravie de compter parmi ses premières lectrices!)

Mon avis :

J'attendais les beaux jours pour attaquer ma lecture et laissez moi vous dire que ce petit bijou est parfait pour les week-ends ensoleillés, pour se vider la tête, rire et souffler un peu. C'est de la pure chick-lit ! Il n'y a pas de faux pas par ici, pas de premier essai raté.

L'auteure laisse place à Clara, qui nous raconte ses tribulations, c'est comme écouter le récit d'une copine. Elle est un peu paumée dans sa vie, ne sait pas vraiment garder un homme ou un job, elle est clairement le stéréotype des bouquins du genre, fan de shopping et désastre ambulant. Quand sa tante tombe malade & lui parle du Guatemala, elle décide sur un coup de tête de partir, d'essayer de faire quelque chose de sa vie et de se trouver.

J'ai vraiment adoré le style d'écriture, c'est plus un journal de bord/intime qu'un roman, il y a des "toi lecteur" de temps en temps, des listes et des conseils avec une touche d'humour. Le petit plus vraiment sympa... les illustrations! (Franchement, qui n'aime pas les cartes?!)

Concernant les personnages, Clay était tellement agaçant! Je le trouvais super au début, puis comme Clara, j'ai vite déchanté mais malgré tout, c'est un personnage clé de l'histoire. Le rencontrer était un mal pour un bien pour notre protagoniste. Matthew, en dehors de son apparence de dragueur est vraiment un bon ami, j'aurais aimé qu'il soit plus présent. (un spin-off le concernant?)

Je me suis vraiment prise d'affection pour Clara, certains passages m'ont un peu fait mal au cœur car elle n'est pas si superficielle que ça, dans le fond elle veut simplement être heureuse. J'étais #teamAlejandro à fond!

Si l'enquête est un peu délaissée au profit d'excursions et d'une histoire d'amour pendant une grosse partie du roman, les choses finissent néanmoins par prendre un tournant intéressant et je trouve que l'auteure à su faire la part des choses, l'enquête, le passé de la famille de Clara, l'intrigue,... les choses sont cohérentes. J'ai beaucoup aimé le petit retour dans le passé grâce à deux chapitres qui permettent d'éclaircir le mystère.

Bref, je pourrais vous en parler pendant des heures ; Je l'ai adoré! Et si vous n'êtes toujours pas convaincus... Il y a une recette de tarte au citron meringuée en bonus (ouais ouais ouais!

Citation favorite : 

"Vous avez aussi succombé au charme de la sorbetière qui est sortie une fois par an, lorsque votre cousin vient à la maison, et qu'il fait une bonne glace aux M&M's? J'ai aussi la machine à pain (MAP pour les intimes), un beau blender tout neuf dans son emballage d'origine, des mini-cocottes en fonte que je n'utiliserai que sous la torture (je vais peut-être les garder, elles sont quand même d'un rouge super tendance et ça donne du punch à ma cuisine!), j'ai aussi un moule à mini-quiches une machine pour faire des pâtes. Bref, j'ai l'arsenal complet de la cuisinière parfaite, sauf que... je ne cuisine pas. Je suis une serial-shoppeuse et pas que pour les vêtements!" 

Ma note :

17 / 20

Les liens utiles :

14 juin 2017

Haïkus et Notes de voyage, Bashô


Je tiens à remercier Synchronique Éditions ainsi que SimPlement pour ce SP. 

Je suis vraiment ravie d'avoir pu découvrir cette maison d'édition, je ne la connaissais pas mais je sens que d'autres pépites rejoindront rapidement les étagères de ma bibliothèque...


Mon avis :

Tout d'abord, je tiens à préciser que cet article n'est pas vraiment une chronique, c'est plus un avis rapide car je ne sais pas comment vous parler de cette oeuvre de Bashô à sa juste valeur, sans en dénigrer la profondeur. Comment vous expliquer ce sentiment de sérénité?

Nozarashi kikô  fait parti des "Sept journaux de voyage" 

Si comme moi, vous n'êtes pas familiers avec les termes "Haïku" et "Haïga" : pas de panique. Les Haïkus sont des poèmes japonais composés de trois vers, ils sont subtils et ont pour optique la capture de certains moments clés. Les Haïga les accompagnent et sont généralement esquissés par l'auteur.

J'ai pris le temps de décortiquer l'introduction et la préface afin de glaner le plus d'informations. Ce sont deux parties vraiment intéressantes, petite biographie de Bashô (il a fondé sa propre école de poésie) et notions à retenir pour les débutants. 

A travers ses notes, Bashô nous entraîne dans son périple et nous autorise à découvrir ses impressions et pensées. C'est un ouvrage qu'il faut prendre le temps de découvrir et d'apprécier. Le fait qu'il soit bilingue est ce qui m'a le plus plu, les Haïga sont un plus non négligeable, apportant une touche d'originalité et captivant le lecteur. Son format permet de l'emporter partout et de s'évader à n'importe quel moment de la journée. L'édition est superbe, si vous aimez les livres (ceux qui se collectionnent, les pépites!) et que vous voulez découvrir la poésie japonaise, je ne peux que vous le conseiller. 

Passage favori :

misoka tsuki nashi
chitose no sugi o
daku arashi

Nuit sans lune
Saisis par la tempête
Des cyprès de mille ans


Ma note :

18 / 20

Les liens utiles :

12 juin 2017

C'est lundi, que lisez-vous? #8


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Galleane de BlogGalleane. On répond chaque Lundi à trois petites questions.
  1. Qu'ai-je lu la semaine passée?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
  3. Que vais-je lire ensuite?

Qu'ai-je lu la semaine passée ? 05/06/17 au 11/06/17


Nos chemins de travers - Georgia Caldera : 

Le gros coup de cœur de la semaine! Et comment vous dire, je pensais que c'était un one shot mais non! Donc je suis (légèrement) au bout du rouleau... Je ne peux pas vraiment vous donner mon avis sans vous spoiler donc hop, le synopsis (et préparez les mouchoirs)


Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme. Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour. Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ?

Que suis-je en train de lire en ce moment?


Que vais-je lire ensuite?


ET VOUS?
BELLE SEMAINE!

8 juin 2017

Horizona Dream, Richard Mesplède


Remerciements :


Je tiens à remercier l'auteur pour cette proposition de lecture et sa confiance. Je suis toujours ravie de découvrir ses nouvelles! La couverture a encore une fois retenue mon attention! En ce qui concerne le nombre de pages : 10 (format PDF)

Mon avis :

Horizona Dream est une nouvelle de l'auteur, qui a une construction différente des autres, puisque l'on se retrouve dans une boucle infernale de cauchemars, plaisante à lire et assez complète, c'est une bonne immersion dans Les Royaumes Chiméricains. Nous connaissons le passé de James Murdoch, un ancien lieutenant Yankee et j'ai apprécié le fait que, même si ce texte est court, l'auteur a pris le temps de construire un personnage à part entière. J'ai eu l'impression que le protagoniste luttait contre ses démons intérieurs et était en proie à des interrogations incessantes, c'était donc intéressant de parcourir son histoire et d'essayer de se mettre à sa place. Il y a également un petit clin d’œil aux cartes à jouer mentionnées dans Desesperado, une bonne référence. N'hésitez pas à découvrir le travail de l'auteur!

Citation favorite :

"L’aurore illuminait les contreforts rocheux, baignant l’horizon d’une malsaine clarté rosâtre. James aperçut un point d’eau, au loin, et y dirigea sa monture."

Ma note : 

16 / 20

Les liens utiles :

Emma : Part d'ombre, Sylvia Kunst


Remerciements :

J'avais repéré cette nouvelle sur SimPlement, imaginez ma surprise (et joie) quand j'ai eu la proposition de SP! Je remercie l'auteur(e) pour sa confiance!

Mon avis :

Cette nouvelle se déroule en 7 parties et se lit relativement vite, mais la façon d'écrire de l'auteur(e) est tellement prenante qu'on en redemande. Nous apprenons le passé du chalet mais également celui d'Emma... le tout raconté par Anja, l’identité de celle-ci m'intriguait, je pensais à une blogueuse ou une journaliste nous racontant ce qui est arrivé à Emma. Puis les choses ont commencées à s'éclaircir, j'étais vraiment prise dans l'histoire, je ne me suis pas ennuyée une seconde. Les indices se trouvant dans le chalet, le passé tortueux d'Emma, toutes les pièces du puzzle s’emboîtaient. La fin était à la hauteur de mes espérances. Je ne peux pas en dire plus, je ne veux pas vous spoiler mais Sylvia Kunst est vraiment une auteur(e) qui mérite d'être suivie et reconnue. J’espère pouvoir lire son premier roman à sa sortie! 

*Le "e" d'auteur, ne me revient vraiment pas!

Extrait :

" De la trappe, ses yeux glissaient régulièrement vers le mot mystère dont l’origine et la signification demeuraient pour l’heure une énigme :

EMMA AIDE ! CAVE, K7 ! ! ! "

Ma note :

17 / 20

Les liens utiles :

7 juin 2017

Les Élus, tome 1 : La prophétie d'Akus, Egérie


Je tiens à remercier l'auteur pour cette proposition de SP et sa confiance. 

Parlons peu, parlons bien! Vous avez vu le résumé? Vraiment prometteur! Relique magique, prophétie et créatures mythiques... Avant même de le commencer, j'étais déjà embringuée dans l'histoire. 

Mon avis :

Lucie et Marie sont des jumelles de 20 ans, très proches de leur cousin José, elles décident, après les retrouvailles familiales, de partir se balader en forêt avec lui mais finissent par s'y perdre et découvrent une vieille demeure. La curiosité l'emportant, ils s'y aventurent... j'ai vraiment apprécié l'exploration de la maison puisque grâce aux détails, j'avais l'impression d'y être et la découvrir en même temps qu'eux. L'auteur a su me faire entrer dans son univers en quelques pages! 

Au départ, le comportement de Lucie, Marie & José me paraissait un peu trop enfantin, ils fouillaient la maison et quand ils découvraient quelque chose, ils ne voulaient ni partager, ni montrer l'objet en question, mais bon, sans ce trait de caractère, nos protagonistes ne se seraient pas retrouvés dans un autre monde! Alors on leur pardonne, puis ça s'améliore largement par la suite. Lucie est le personnage que j'ai préféré car même si les trois ont une grande importance, j'ai trouvé qu'elle était mise un peu plus en avant ; j'ai ressenti de l'empathie pour elle à un certain moment de l'histoire. 

Les points de vue s'alternent au fur et à mesure de l'avancée du roman, j'ai donc pu découvrir, en même temps qu'eux, certaines parties du troisième monde et, en quelque sorte, suivre le même apprentissage! J'ai aimé le fait que les liens familiaux ne soient pas négligés, ils désirent se retrouver et ne perdent pas de temps. Nous rencontrons également quelques personnages secondaires qui ont pour but de les éclairer dans cette aventure, Widley, un voleur, étant mon préféré ; il a un caractère vif et même en étant profondément blessé, il tient parole et n'abandonne pas Lucie dans sa quête.

Le "Troisième Monde" décrit par l'auteur est vraiment bien travaillé, elle ne se contente pas d'effleurer le sujet mais nous parle des us et coutumes, des habitants, des créatures, etc. L'histoire est cohérente, les rebondissements intéressants, rien n'est laissé de coté et l'auteur ne part pas dans tous les sens, il n'y a pas non plus de longueurs inutiles.  J'ai du mal à croire que Les Elus est le premier roman d'Egérie, les adjectifs sont utilisés à bon escient, sans abus, les mots sont bien choisis... ! J'ai pu m'évader grâce à son univers.

La fin... non mais non, pas possible de me laisser dans l'attente! Le second tome va être magistral, j'ai tellement hâte de lire cette suite! Bref, quand j'aime un roman, je peux en parler pendant des heures, je vous recommande fortement Les Elus! Tout est regroupé pour en faire de la bonne Fantasy! Pour être honnête, c'est le genre de roman que je pourrais acheter sans aucun soucis.

Citation favorite : 

"Il est important que vous preniez conscience d'une chose, jeunes amis, reprit Irminsul. Le Mal ne peut disparaître et il est illusoire de le croire. Qu'on le veuille ou non, il participe au maintien de l'équilibre universel. Cela peut vous paraître étrange et même surprenant, c'est d'ailleurs une pensée des plus désagréables, mais on doit s'efforcer d'admettre que, d'une certaine manière, on a besoin de lui."

Ma note :

18 / 20

Lien utile : 

Achat (Kindle)

6 juin 2017

A Work in Progress, Connor Franta


Si vous ne connaissez pas Connor Franta, c'est un Youtubeur qui a commencé solo et qui a gagné en notoriété en étant membre d'Our2ndlife. Je ne le suivais pas à l'époque, chose que je regrette aujourd'hui, mais maintenant je ne rate aucune de ses vidéos! Je pense que la vidéo qui m'a le plus émue est celle de son "coming out", il a l'air tellement accessible et sympathique... cette vidéo m'a bouleversée. La vingtaine, c'est jeune pour une autobiographie, on est d'accord! Mais j'ai lu celle de Lily Collins alors pourquoi pas?! 

MON AVIS :

Ce bouquin a été ma lecture du soir, je l'ai traîné pendant quelques jours, histoire de prendre mon temps et j'ai apprécié les histoires et anecdotes que nous raconte Connor. Ça lui ressemble, c'est juste lui sans masque, il nous raconte quelques morceaux de son enfance et nous parle en toute simplicité. Le tout est ponctué de photos de famille, il partage vraiment des moments intimes de sa vie. 

"My siblings and I thrived in our innocence by living life one game of tag and one peanut butter and jelly sandwich at a time. Take me back to those days. I loved everything, from going to the local swimming pool with friends in the hot summers, to staying up late playing flashlight tag under the stars."

Certains passages sont plus marquants que d'autres, comme les lettres écrites par ses parents. Je ne me suis pas ennuyée une seule fois pendant ma lecture, j'ai découvert des choses que je ne savais ou ne soupçonnais pas. Il raconte ses déboires avec la vie, ses périodes de doutes, les leçons qu'il a apprises,...

"Confidence and smiles are just the masks we learn to wear from a young age; maybe we allow those masks to fall with our close friends and family because they're the only people with whom we can truly be ourselves."

Il a une façon de s'exprimer qui m'a vraiment touchée, je me suis reconnue dans certaines de ses paroles ; je crois que j'avais besoin de ça. Un mélange de réflexions profondes, de souvenirs et une touche d'humour. Je recommande A Work in Progress à tout le monde, et si vous n'êtes pas à l'aise avec l'anglais, il est disponible en français.

MA NOTE : 

18 / 20

5 juin 2017

C'est lundi, que lisez-vous? #7


Rendez-vous initié par Mallou qui s'est inspirée de It's Monday, What are you reading ? by One Person’s Journey Through a World of Books. Repris par Galleane de BlogGalleane. On répond chaque Lundi à trois petites questions.

  1. Qu'ai-je lu la semaine passée?
  2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
  3. Que vais-je lire ensuite?
Qu'ai-je lu la semaine passée ? 29/05/17 au 04/06/17


LES CHRONIQUES :

LES AUTRES : 


A TOUT HASARD (PARTIE 1 & 2 ) :

Il faut avoir que je suis fan de Jamie McGuire, il ne me reste qu'à finir le dernier tome de la série The Maddox Brothers (Beautiful Funeral) et je dirais adieu aux Maddox! D'ailleurs, si vous n'avez pas lu le spécial sur Shepley (Something Beautiful) en bas de mon blog, il y a un extrait. #teamShepley 

J'en attendais peut-être trop... c'était déjà mal barré à cause de cette histoire de parties! C'est comme CoHo avec Never Never (même si je l'ai aimé), un roman en trois parties d'une centaine de pages chacun... c'est prendre les gens pour des citrons (je dois rester polie ici) mais bon, passons outre et voyons un peu ce que ça vaut : 

Le personnage principal à une vie familiale difficile et se fait harceler au lycée par 2 pom-pom girls (qui, notons le quand même, ont le même prénom : Erin x3) + les suiveurs, j'ai nommé... les populaires. Suite à un événement tragique, sa vie se retrouve chamboulée ; c'est là que ça devient un peu plus intéressant! Cependant je trouve que Jamie McGuire à un peu trop accéléré la relation d'Erin avec ses parents, malheureusement la seconde partie ne relève pas le niveau, Weston m'a agacé, ce gars est bipolaire sérieusement... 

DES MENSONGES DANS NOS TÊTES :

 

Si vous me suivez sur Livraddict, vous savez déjà à quel point je l'ai aimé. Il m'a retourné le cœur. C'est dur d'en parler avec les mots adéquats puisqu'il traite de sujets difficiles, harcèlement scolaire et ségrégation raciale. Mais il est également question d'amour et d'amitié, de relations familiales etc. Je ne peux que vous le recommander! Je pense lire très rapidement un autre livre de l'auteur! 

Que suis-je en train de lire en ce moment ?


Que vais-je lire ensuite ?

J'ai quelques SP à traiter, je vous en parle rapidement.

ET VOUS?
BELLE SEMAINE!

3 juin 2017

Les séries et animes que j'attends le plus cette année #1

Je ne regarde pas beaucoup de films, mais qu'est ce que je peux enchaîner comme séries! Je vous recommande l'application TVShow Time si vous aimez l'organisation, je m'en sers H24 (mon pseudo : Caribbeanwnd) / Chaque année, il y a énormément de séries qui débarquent... je ne vous propose pas les renouvelées ici, uniquement les nouveautés. 

CASTLEVANIA 
01.07/17, Netflix

Le jeu culte débarque en série animée!
"La série racontera comment le célèbre chasseur de vampires Simon Belmont traque Dracula."

GYPSY
30.06/17, Netflix

"Une thérapeute se met à jouer à un jeu dangereux lorsqu'elle s'immisce dans la vie des personnes impliquées dans l'entourage de ses patients." 

MADE IN ABYSS 
07.07/17, AT-X

"Il existe un gigantesque gouffre inexploré connu comme l'Abyss. Personne ne s'y est encore aventuré mais selon les légendes, des créatures inconnues y vivraient ainsi que des trésors et secrets que nul ne pourrait imaginer. Ceux qui décident d'y aller sont appelés des Cave Raider, et c'est ce que prévoit Rico, une petite fille orpheline qui n'a plus rien à perdre. Une fois dedans, elle fait la rencontre d'un androïde qui a l'apparence d'un petit garçon, et avec qui, elle va tenter de percer les mystères de Abyss...

MIDNIGHT TEXAS
25.07.17, NBC

Adaptation des romans de Charlaine Harris*
"Au fin fond du Texas, dans une petite ville tranquille, votre voisin pourrait être un vampire, une sorcière, un loup-garou... Les habitants tentent de combattre les pressions extérieures des gangs de motard, des policiers suspicieux et de leur propre passé."

ET VOUS?

2 juin 2017

Desesperado, Richard Mesplède

*Cliquez sur l'image pour la rendre plus nette

Remerciements :

Je tiens à remercier l'auteur pour cette proposition de lecture et sa confiance. Je commence vraiment à apprécier le genre western! J'aime beaucoup la couverture! En ce qui concerne le nombre de pages : 15 (format PDF) / C'est un SP honnête comme d'habitude.

L'histoire (sans spoiler) :

L'histoire se passe en 1863, Fred John Bock est craint, il a une sacrée réputation. Cela fait 4 ans qu'il traque le Sorcier, bien décidé à en découdre avec ses vieux démons. Entre mythe et réalité, le Sorcier est-il un usurpateur ou une réelle source de magie? 

Mon avis :

Après avoir adoré Jack Valentino (Brelan d'Os), j'ai pu faire la connaissance d'un autre chasseur de primes : Fred John Bock! Si Brelan d'Os fut un coup de cœur, la nouvelle Desesperado ne m'a pas réellement happée, la fin de celle-ci m'a un peu déconcertée. J'ai trouvé intéressant le concept des cartes à jouer que le Sorcier laisse, j'aurais aimé que le sujet soit approfondi. J'ai également apprécié que les valeurs familiales soient mises en avant. Je pense néanmoins qu'il manque quelques pages à cette nouvelle pour qu'elle puisse exploiter entièrement son potentiel. Il manque un petit quelque chose.. Par contre langage soutenu et vocabulaire riche sont toujours au programme et on voit vraiment que le texte a été travaillé, je lirais donc la suite des Royaumes Chiméricains avec plaisir.

Citation favorite :

"Le Sorcier... C'est lui-même qui l'avait appelé ainsi, à l'heure où encore les soupçons et le doute se bousculaient dans sa tête. Mais à présent, il savait que le surnom était dérisoire, comparé à ce dont était capable le meurtrier."

Ma note : 

14 / 20

Les liens utiles :

Les Calices du Temps, Episode 1, S. N. Lemoing



Je tiens à remercier l'auteur pour ce SP et sa confiance ainsi que SimPlement! 
(non, je ne mettrais pas de "e" à auteur et non je ne dirais pas autrice, ne m’embêtez pas!)

Je n'ai pas eu à réfléchir bien longtemps quand j'ai reçu cette proposition de SP, clairement je suis une cible facile... quand on me dit "Outlander", "Tudors" et que je lis "Geek", je fonce! En plus, je cherchais un nouveau roman du genre voyage dans le temps, deux époques qui se rencontrent, etc. Vous voyez de quoi je parle! Donc ça tombait très bien. Sinon, j'avais déjà vu Shewolf sur les réseaux sociaux et il me tentait bien, alors c'est génial de pouvoir découvrir la plume de l'auteur avec son petit nouveau! 

Mon avis :

Ce premier épisode est assez court (105p en PDF), il sert à poser les bases de l'histoire et à nous présenter les personnages. On rencontre donc Maria, à qui on peut facilement s'identifier, elle est en proie à certains doutes concernant sa vie sentimentale, mais exit la demoiselle en détresse, celle-ci se débrouille très bien seule et n'est pas du genre à se laisser abattre. Son frère est juste génial, un fan de jeux vidéos et de comics, qui décide d'acheter des coupes médiévales pour ses jeux de rôle... et de boire son jus d'orange dedans! Pas besoin de paniquer en se retrouvant dans une époque différente, Juan à la rescousse! (ça sert d'être un geek

J'étais vraiment impatiente de les voir se retrouver au 16ème siècle et je n'ai pas été déçue ; Maria a un caractère bien trempé et la particularité de dire absolument tout ce qui lui passe par la tête, qu'importe si les mots n'ont pas encore été inventés ou si les découvertes ne sont pas pour maintenant! Ce qui en résulte, ce sont des répliques épiques et Juan qui rattrape le coup grâce à ses connaissances.

Une fois notre duo infernal propulsé dans l'Angleterre du 16ème siècle, il n'y a que deux morceaux de chapitres qui sont centrés sur le présent et leurs parents, j’espère que cette partie sera développée par la suite car ils s'intéressent aux coupes et je pense que les voir essayer de résoudre ce mystère pourrait être intéressant.

J'ai cette manie de toujours chercher sur le net quand un auteur mentionne quelque chose... alors quand je vois "Château d'Arundel" Google google google! J'ai pu visualiser le château et entrer facilement dans l'histoire. C'est un petit plus non négligeable. Pas de longueurs inutiles, la lecture est fluide et il y a une bonne maîtrise de l'écriture. Il n'y a pas énormément d'action dans cet épisode mais la fin laisse présager des rebondissements intéressants, j'ai hâte d'en apprendre plus sur les nouveaux personnages, de voir des complots et alliances se former! J'ai passé un bon moment avec cette lecture et lirais donc la suite avec plaisir. 

Citation favorite :

"Vous me faites juste une caméra cachée. C'est un parc Disneyland médiéval ou je ne sais quoi."

Ma note :

15 / 20 

Les liens utiles : 

Partie bonus - Questions 

Je remercie l'auteur, qui a bien voulu se prêter au jeu et répondre à mes questions...


1Combien d'épisodes sont prévus pour Les Calices du Temps & quand sortira le second? 

Il y a aura 6 épisodes par saison et l’épisode 2 est prévu pour le 1er août. Je vais organiser des votes sur la page Facebook "Les Calices du Temps - série" pour que les lecteurs puissent choisir la couleur des prochaines couvertures.

2. Les événements se déroulant dans le présent seront-ils plus nombreux? 

Oui, on verra plus les parents et d'autres personnages. Il va se passer pas mal de choses de leur côté aussi :) 

3. Quel est votre auteur favori & son travail a t-il influencé le votre? 

Je n'ai pas qu'un seul auteur favori, et j'ai des goûts très diversifiés qui peuvent aller de Molière à Robin Hobb. J'aime me dire que je n'essaye pas de reproduire le même travail qu'un auteur en particulier. J'essaye de créer mes propres univers même si bien sûr, je suis un peu influencée. Pour Les Calices du Temps, c'est un peu une exception car l'idée était carrément de partir du concept d'Outlander (que j'adore). Mais il y a plein de choses qui diffèrent : les époques, le ton, les personnages. Un peu comme une version plus moderne.

4. Avez-vous des conseils pour les personnes qui souhaiteraient se lancer dans l'écriture?

Oui, je dirais qu'il faut tout simplement prendre du plaisir en écrivant. Je pense que ça se ressent à la lecture. Tant que l'histoire tient, que chaque élément est expliqué de manière logique dans l'histoire, il ne faut pas se mettre trop de barrières. Beaucoup d'auteur.e.s ne consacrent pas assez de temps aux recherches aussi, j'ai remarqué. C'est vrai que cette partie du travail peut paraître un peu ennuyeuse, mais ça permet d'éviter des erreurs toutes simples. Et parfois même, ça aide à trouver d'autres idées !

5. Un petit mot pour la fin?

Je voudrais parler de l'autoédition, en ce moment les choses évoluent beaucoup, mais il y a encore de nombreux lecteurs qui hésitent à se lancer. Grâce à certaines initiatives comme "Je lis des auto-édités" et le #JeudiAutoEdition, des dizaines, voire des centaines de blogueurs ont déjà chroniqué des romans auto-édités et c'est la preuve qu'il y a des histoires de qualité. J'ai moi-même lu des romans d'autres auteurs et il y a vraiment plein de pépites. En plus ces romans ne sont pas chers, il y a de tous les sujets. Laissez-vous tenter et découvrez de nouveaux points de vue ;)

1 juin 2017

Les Koboltz, Tome 1 : Mission Uluru, Benoit Grelaud


Je tiens à remercier NetGalley et la maison d'édition Slalom pour ce SP ! 

Slalom propose des romans pour les jeunes de 8 à 12 ans, moi qui voulais vous proposer plus de titres jeunesse cette année, je suis bien tombée! Non seulement ce premier tome est illustré mais en plus il soulève des problèmes importants. 

Mon avis :

Ce premier tome est assez court, parfaitement adapté aux jeunes lecteurs et ponctué d'illustrations qui rendent la lecture très agréable. On débute avec un prologue qui a pour protagoniste un homme nous racontant son enfance et sa rencontre avec un Koboltz. J'ai apprécié cette petite introduction, puisque nous en apprenons pas mal sur ce peuple! Je me suis vraiment prise d'affection pour les Koboltz, ils sont intelligents, malins, amusants et gourmands! La majorité d'entre eux n'a plus de famille, suite aux conséquences d'un essai nucléaire, ils sont donc très solidaires entre eux. 

Dans Mission Uluru, nous rencontrons les membres d'une équipe d'intervention de l'Armée, encore débutants, qui vont devoir retrouver un membre de leur communauté qui a été banni... mais qui est le seul à pouvoir les aider à sauver les humains! On rentre très facilement dans l'histoire, il y a des descriptions des lieux, des personnages, c'est très complet. 

Rakiriko, qui a été banni il y a des années par son peuple, est un personnage que j'ai beaucoup aimé. C'est un magicien créatif et malin. Les autres Koboltz ne sont pas tous mis en avant mais je pense que c'est intentionnel et qu'ils apparaîtront d'avantage dans la suite.

Sous l'aspect aventure de l'histoire, c'est surtout la survie de la planète qui est mise en avant, les Koboltz veulent empêcher la diffusion d'un insecticide qui pourrait créer de très gros dommages sur la Terre. Mais on parle également de recyclage, de pollution,... le but est de sensibiliser les plus jeunes. Poussière magique, leçon de vie et amitié au programme. J'ai adoré! 

Citation favorite :

"Dans les airs, toutes sortes d’animaux et d’objets étranges virevoltaient dans un ballet fantasmagorique : oiseaux à poils longs, minuscules singes pédalant dans de petits aéronefs de bois et rouages d’horlogerie, poissons flottant à l’intérieur de grosses bulles d’eau…"

Ma note :

17 / 20

Les liens utiles :