La Fille d'avant, JP Delaney

by - 04 février

SYNOPSIS : 

Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des questionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.

SORTIE LE 08.03.2017


MON AVIS



Je tiens tout d'abord à remercier NetGalley et les éditions Fayard/Mazarine pour ce roman. La couverture minimaliste a attirée mon regard mais c'est surtout le résumé qui m'a fortement intrigué! "One Folgate Street" une maison crée pour être parfaite, un propriétaire séduisant et une disparition étrange, il ne m'en fallait pas plus. Je tiens à préciser, que les droits ont été vendus dans 35 pays et qu'il sera bientôt porté sur grand écran par Ron Howard.


"1. Dressez la liste de tous les objets qui vous semblent indispensables." 


S'il y a bien un point dans ce roman qui m'a autant fascinée que dérangée ce sont les questions. Edward Monkford, architecte minimaliste, trentenaire et propriétaire de One Folgate Street sélectionne scrupuleusement ses futurs locataires, il vous faut non seulement répondre à un questionnaire très complet et très intrusif, accepter un contrat comprenant environ 200 clauses très particulières (Aucune modification sans accord, pas de tapis, photos, livres, rideaux, interdit de fumer, accueillir des visiteurs, ne pas avoir d'animal domestique,...) mais également joindre des photos et passer un entretien. Mais ce n'est qu'une faible partie du prix à payer pour habiter dans cette maison ultra-moderne...



"Derrière, j'apercevais une petite construction basse, un cube de pierre pâle, compact. Quelques entailles de verre horizontales, apparemment disséminées au hasard, étaient l'unique élément indiquant qu'il s'agissait bien d'une maison et non pas d'une sorte de presse-papier géant."

Chaque partie du roman débute avec une question, ce qui est très bien pensé, puisque je me suis mise à la place d'une potentielle locataire et je suis rentrée très rapidement dans l'histoire. Nous suivons Jane et Emma, l'histoire alterne entre leurs points de vue, à peu près au même moment, rencontre avec un agent immobilier, première visite de One Folgate Street,... 

Nous découvrons le passé de ces deux femmes au fort caractère, que la vie n'a pas épargnée, leurs histoires mais également leurs troublantes relations avec Edward Monkford, cet homme énigmatique. Alors que j'avais plus de facilité à m'identifier à Emma, j'ai été complètement abasourdie par la tournure des événements. Le portrait qu'elle dresse d'Edward est tellement étrange et fascinant, je me demandais comment discerner le vrai du faux. Je voulais comprendre le mystère entourant sa mort, j'ai donc suivi avec avidité l'enquête d'Emma, sa rencontre avec un policier, avec l'ex petit ami de la défunte, et des tas d'autres personnes. J'avais l'impression de me retrouver dans une enquête policière mais d'être également témoin d'une histoire d'amour qui aurait mal tourné. 

Autant vous dire que je n'avais pas vu la fin venir, ça me paraissait tellement improbable.. mais au fur et à mesure que le puzzle se résolvait, ça paraissait tellement évident! J'ai apprécié chaque moment de ma lecture, je n'ai pas vu les heures défiler. C'est mon second coup de cœur de l'année. Cette maison va vous fasciner, vous allez adorer épier les locataires! 


"One Folgate Street" Prison Dorée ou Havre de paix? Saurez vous discerner le vrai du faux?

MA NOTE : 19 / 20

VOUS L'AVEZ LU?
VOUS AVEZ ENVIE DE LE LIRE?

You May Also Like

0 commentaires